Revue du Grand Chelem de Douchanbé, au Tadjikistan, passionné de judo

Revue du Grand Chelem de Douchanbé, au Tadjikistan, passionné de judo

Les trois pays qui ont dominé ce premier grand chelem au Tadjikistan, l'avant-dernier avant les Championnats du monde d'Abu Dhabi 2024, sont la Suisse, l'Autriche et l'Italie. Ce n'est pas que ces trois nations ne soient pas des nations de judo, bien au contraire et elles l'ont déjà prouvé à de nombreuses reprises, mais ce tournoi leur a particulièrement souri, avec des performances individuelles qui servent l'issue du groupe.

Une finale 100% suisse le premier jour en -52kg, la victoire du champion du monde Nils Stump le deuxième jour et la finale de Daniel Eich le dernier jour concluent un tournoi d'une grande intensité pour le judoka suisse, qui se positionne en outsider. de choix, voire de favoris, pour les grands événements à venir.

L'Autriche repart de Douchanbé avec le sentiment du travail bien fait, notamment lors de la deuxième journée de compétition qui a vu l'hymne autrichien retentir à deux reprises dans la capitale tadjike, pour trois finales.

L'Italie a réalisé une troisième journée de grande qualité avec les titres de Pirelli et Tavano, respectivement en -100 kg et +78 kg, qui ont dominé la compétition avec beaucoup de panache.

La quatrième place du Tadjikistan au classement des nations souligne également tous les efforts qui ont été fournis par le pays hôte de ce grand chelem, ces dernières années. Avec sept médailles glanées durant les trois jours de compétition, le Tadjikistan peut être fier. Cette fierté a été partagée avec un public dont nous avons eu l'occasion de souligner à plusieurs reprises la qualité et le fair-play. Elle peut aussi être partagée par les organisateurs de l'événement qui ont sans doute réussi le passage du grand prix au grand chelem.

On ne peut conclure ce week-end de judo, sans évoquer la dernière finale de la journée qui a opposé Teddy Riner (FRA) au héros national Temur Rakhimov (TJK), qui a enflammé une dernière fois le stade. Si le onze fois champion du monde et double champion olympique est sorti vainqueur, c'est une fois de plus tout le pays qui était derrière son champion et a également pleinement apprécié la performance du Français, avec un judo comme on aime en voir.

Dans moins d'une semaine, le World Judo Tour s'arrêtera au Kazakhstan pour le dernier grand chelem de la période de qualification olympique.