L'homme du monde Sami Chouchi passe à côté de son rêve olympique

L'homme du monde Sami Chouchi passe à côté de son rêve olympique

Le judoka belge Sami Chouchi a fait face à une déception dans sa quête pour participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Malgré ses vaillants efforts pour se qualifier dans la catégorie des -90 kg, Chouchi n'a pas réussi à obtenir suffisamment de points pour se classer parmi les 23 meilleurs judokas du classement mondial propre. La compétition en Belgique pour la place de quota continental était féroce, et c'est son coéquipier Toma Nikiforov qui a finalement saisi cette dernière opportunité, laissant Chouchi regarder les Jeux depuis le banc de touche.

Né en 1992 à Bruxelles, Chouchi se consacre au judo depuis son plus jeune âge. Sa mère l'a inscrit, lui et son frère aîné, au club de judo de La Chenaie à Uccle vers l'âge de quatre ou cinq ans, principalement pour l'aider à canaliser son énergie hyperactive et à améliorer sa concentration. Le judo est rapidement devenu plus qu’un simple exutoire ; cela l'a éduqué et est devenu un élément central de sa vie.

Chouchi réside à Stockholm, en Suède, où il s'entraîne, souvent avec son partenaire d'entraînement Heydar Pashaev. Son club principal est le Judo Club la Chenaie en Belgique, où il s'est entraîné sous la direction des entraîneurs Alexandre Lespineux et Cédric Taymans. La polyvalence de Chouchi est évidente dans ses capacités multilingues ; il parle anglais, flamand, français, espagnol et suédois, ce qui l'a probablement aidé à s'orienter sur la scène internationale du judo.

Tout au long de sa carrière, Chouchi a franchi des étapes importantes. Il a fait forte impression aux Championnats du monde de la FIJ, terminant septième dans la catégorie hommes -81 kg en 2021 et neuvième dans la catégorie hommes -90 kg en 2023. Sur le circuit mondial, il a décroché plusieurs podiums, dont l'or dans la catégorie hommes -90 kg. chez les -81 kg hommes au Grand Chelem de Tbilissi en 2021, et de bronze chez les -90 kg hommes au Grand Prix de Zagreb en 2023, sa seule médaille en Coupe du monde dans cette catégorie de poids qui n'a pas suffi. De plus, il possède une collection de médailles provenant de divers événements du Grand Chelem et du Grand Prix, soulignant sa performance constante au fil des ans.

Malgré ces réalisations, Chouchi a été confronté à des défis récurrents au cours de son parcours olympique. Lors du cycle olympique précédent, il est passé dans la catégorie des -90 kg en raison de la rude concurrence dans la catégorie des -81 kg, où Matthias Casse était une force dominante. Cette décision n’a cependant pas donné le résultat escompté puisqu’il a également raté de peu la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo.

La vie personnelle de Sami Chouchi est aussi riche que sa carrière de judo. Fiancé et père de deux enfants, il équilibre sa vie de famille avec son programme d'entraînement rigoureux. Il est titulaire d'un baccalauréat ès sciences en sciences de la motricité de l'Université libre de Bruxelles, soulignant son engagement envers l'éducation parallèlement à ses activités sportives.

Connu pour son amour de la famille, pour passer du temps avec ses amis et pour apprécier les bons restaurants et la bière, Chouchi est également profondément influencé par des athlètes notables comme Kosei Inoue et Anthony Joshua. Sa philosophie sportive, « Tout arrive pour une raison. Une seule chance suffit », reflète son attitude résiliente face aux revers auxquels il a été confronté.

Sami Chouchi reste une figure dévouée et inspirante dans le monde du judo, toujours plein d'espoir d'opportunités futures et animé par une profonde passion pour son sport et les amitiés qui se nouent tout au long de son voyage.