Kayla Harrison Armbar in PFL Smartcage

Kayla Harrison devient favorite pour ses débuts à l’UFC 300

Les cotes d’ouverture pour Kayla Harrison débuts promotionnels contre Holly Holm à UFC 300 sont entrés, et ils sont fortement favorisés par le double champion des poids légers de la PFL.

Maintenant que le PFL a acquis Bellatorbeaucoup pensaient qu’Harrison (16-1) tiendrait le coup avec l’organisation dans l’espoir d’un super combat avec le champion des 145 livres de Bellator en Cris Cyborg (27-2)

Mais, dans une tournure choquante, Dana Blanc a annoncé plus tôt cette semaine qu’Harrison avait signé un accord avec l’UFC. De plus, elle fera ses débuts en passant aux poids coq pour combattre Holly Holm (15-6), l’ancienne championne des 135 livres, lors du 300e événement monumental de l’UFC en avril.

Les premières lignes de paris placent Harrison parmi les grands favoris pour gagner à -375 sur BetOnline.ag, À l’inverse, Holm s’est imposé comme un outsider considérable à +310.

Avec le départ d’Harrison encore frais, le PDG de PFL Pierre Murray a annoncé que l’organisation fermerait la porte à sa division poids plume féminine pour la saison 2024 de la PFL.

Mais la suppression d’une division ouvre la porte à une nouvelle vie, car la PFL a ajouté la division poids mouche féminin, qui mettra en vedette la talentueuse championne d’Europe PFL 2023. Dakota Ditcheva (10-0).

Quant aux concurrents actifs de 145 livres qui restent dans l’organisation, comme le légendaire Cris Cyborg et le double champion de la PFL Larissa Pachecola PFL aura toujours une place pour eux pour concourir en dehors de la saison régulière.

De plus, les événements Bellator qui sont toujours prévus sous la bannière PFL se poursuivront probablement également dans la catégorie de poids féminine de 145 livres.

Le PDG de la PFL a également évoqué le choix d’Harrison de quitter l’organisation, et il n’a apporté que son soutien, avec une pointe d’appréhension mêlée concernant sa chute à 135 livres.

« Écoutez, nous souhaitons bonne chance à Kayla », a déclaré mercredi le PDG du PFL, Peter Murray, interrogé sur le départ d’Harrison. « Elle est deux fois championne chez nous, en 155 féminin, et elle passe à l’UFC. Elle va figurer sur une carte historique, qui, je pense, témoigne du niveau et de la qualité des talents de la PFL. Nous lui souhaitons bonne chance.

« Ça va être intéressant de voir Kayla combattre dans la division 135, mais [we wish] rien que le meilleur, rien que l’amour. Nous continuerons d’être enthousiastes à l’idée de soutenir les femmes dans ce sport. Nous avons certaines des meilleures femmes de la planète dans les sports de combat.

Bien que Murray ait refusé d’entrer dans les détails du contrat PFL de Harrison, il a exprimé son mécontentement face à la décision de la star du MMA féminin. Tout en soutenant son ancienne combattante et en acceptant sa décision de passer à autre chose, Murray a expliqué qu’ils avaient tous les ingrédients pour le plus grand combat de l’histoire du MMA féminin, mais qu’ils n’étaient pas en mesure de le mener à bien.

« Nous avons eu le combat qui compte. Le combat qui compte le plus. Franchement, le plus gros combat du sport féminin, en MMA. Finalement, Kayla a pris la décision de passer à autre chose. Nous voulions mener ce combat, mais encore une fois, nous allons continuer à construire ce que nous construisons. Nous avons une excellente liste de PFLW, et en ce qui concerne les détails du contrat, tout va bien. Nous soutenons Kayla.