Baasankuu Bavuudorj dans l'ambiance gagnante

Baasankuu Bavuudorj dans l'ambiance gagnante

La Mongole Baasankuu Bavuudorj, gagnante des Jeux asiatiques, a démontré ses prouesses en judo dans chacune de ses compétitions, battant ses adversaires avec précision et habileté. Qu'il s'agisse de remporter une victoire sans bras contre Esposito de Malte ou d'exécuter un uchi-mata sans faille contre Guo de Chine, Bavuudorj a démontré sa polyvalence sur le tatami. Même lors d'un match très disputé contre Perez Soler, elle est sortie victorieuse aux tirs au but, ce qui lui a valu une place en demi-finale contre le judoka slovène Tugce Beder.

Lors du premier combat pour la médaille de bronze, Moiseeva a affronté la gagnante de l'année dernière, Marusa Stangar. Malgré la formidable défense de Stangar, une séquence ne-waza déterminée de Moiseeva a conduit à une soumission, lui assurant une médaille historique sur le World Judo Tour à seulement 21 ans. Cet exploit marque le début de ce qui s’annonce comme une carrière remarquable, captivant les fans de judo du monde entier.

Le deuxième combat pour la médaille de bronze a été marqué par un échange dynamique entre les concurrents du Portugal et de la Serbie. Costa et Nikolic se sont lancés dans une vague d'attaques, Nikolic sortant finalement victorieux grâce à l'action de Costa plongeant la tête, entraînant une fin prématurée de la compétition. Le respect précis des règles par Nikolic lui a valu une place bien méritée sur le podium.

Lors de la confrontation finale, Bavuudorj a affronté Beder, les deux judokas faisant preuve d'une détermination sans faille. Malgré les tentatives agressives de tomoe-nage de Beder, Bavuudorj a riposté avec des attaques seoi-otoshi du côté gauche, déjouant finalement son adversaire pour remporter sa toute première médaille d'or en Grand Chelem. La victoire de Bavuudorj témoigne de sa résilience et de son talent, lui valant un sourire bien mérité alors qu'elle décroche la première place du podium.

Pendant ce temps, la Serbe Milica Nikolic a démontré sa domination sur le tatami, éliminant facilement ses adversaires en route vers les demi-finales. Malgré la rude concurrence de Beder, le sang-froid et les compétences de Nikolic lui ont permis de s'assurer une place en finale, ouvrant la voie à une confrontation électrisante.

De l’autre côté du tableau, la Portugaise Catarina Costa a réalisé une solide performance, alimentée par sa récente médaille de bronze aux Championnats d’Europe. Cependant, elle a affronté un adversaire redoutable en la personne de Marusa Stangar, médaillée d'or en titre du Grand Prix de Douchanbé. Malgré la détermination de Stangar à défendre son titre, elle n'a pas réussi à atteindre la finale, marquant la fin d'un potentiel retour de conte de fées.

Au fur et à mesure que la compétition se déroulait, chaque judoka a démontré son talent et sa détermination exceptionnels, captivant le public par ses performances dynamiques sur le tatami.