Judo ou Taekwondo? Que choisir?

0

Avant toute chose il faut bien comprendre et connaitre les différences entre ces deux disciplines.

jigoro kano

Jigoro Kano, fondateur du Judo en 1882.

 

Le Judo, pour la petite histoire, est bien connu du grand public car implanté en France depuis les années 1935 avec l’arrivée de Mikinosuke KAWAISHI. Le Judo, art Japonais, est bien ancré comme discipline sportive National grâce à ces 550000 licenciés et bien connu des médias notamment comme discipline Olympique depuis 1964.

 

Quoiqu’il en soit, le Judo est un Sport Martial qui se rapproche de la Lutte car l’objectif est de projeter ou de faucher l’adversaire afin de rompre son équilibre et lui faire toucher les deux épaules au sol ou de l’immobiliser.

Projection en judo

Une projection spectaculaire de Judo.

 

On parle véritablement de « Sport Martial » car il faut obligatoirement passer par des épreuves compétitives afin de cumuler des points et pouvoir prétendre à la ceinture Noire. (Mise à part à partir d’un certain âge).

Le Judo se pratique forcement avec un partenaire puisqu’il est question d’agripper le Kimono de la façon la plus judicieuse. Une fois bien empoigné il convient de mettre en place une tactique afin de se placer pour projeter ou de réaliser une contre-prise en utilisant l’élan de l’adversaire.

Les combats appelés « randori » se déroulent sous forme d’un round de 5 à 2 minutes selon la catégorie d’âge.

C’est par ailleurs, grâce à Jigoro Kano, le fondateur du Judo, que nous avons des ceintures de couleurs dans nos arts martiaux.

Le Judo se pratique à partir de 3/4 ans grâce à des sections de baby Judo très répandu dans les clubs de Judo.

 

 

général Choi Hong Hi, fondateur officiel du Taekwondo en 1955

Le Général Choi Hong Hi, fondateur officiel du Taekwondo en 1955

 

Le Taekwondo, lui, viens de Corée du sud. C’est un art martial militaire enseigné dès l’école primaire jusqu’à l’université ainsi qu’aux militaires Coréens.

 

Historiquement, le Taekwondo est créé le 11 avril 1955 par le général Choi Hong Hi, mais voit ces origines remonter à plus de 2000 ans avant J.C..

Les origines viennent principalement du Taekkyon, le SooBahk, le KwonBup (arts martiaux Coréens) mais aussi du Karaté (Japonais) et de l’Aïkido pour la partie Hoshinsoul (self-défense).

Quasiment toutes les disciplines « sources » du Taekwondo sont des disciplines de percussions. Le Taekwondo est donc un système de combat pieds et poings de percussion, mais pas que cela, puisqu’il intègre également des techniques de self-défense, avec des dessaisissements et des clés (luxation des membres).

En Taekwondo, les combattants sont très protégés afin de garder l’intégrité physique des pratiquants… Cela n’empêche pas toujours les blessures !

Le Taekwondo est devenu plus qu’un art martial, car il est aussi discipline sportive Olympique depuis les Jeux Olympiques de Sydney en 2000, au même titre que le Judo. Ceux sont les deux seuls arts martiaux inscrit au programme Olympique.

Le Taekwondo présent au J.O. est uniquement le Taekwondo combat sportif.

Lors de ces combats, les compétiteurs sont protégés grâce à une « armure ». En effet, la pratique en compétition du combat est très règlementé et les pratiquants sont très protégé car les coups sont parfois violents. Le plastron protège le tronc, un casque pour la tête, des mitaines pour les poings, des protèges tibia, des protèges avant bras et une protection intime (coquille).

Les techniques en Poomsé doivent être réalisées de la plus juste façon.

On a donc tendance à oublier qu’il y a également le combat martial (Kyorugui), la self défense (Hoshinsoul), les techniques de bases (Kibon), le pas combat (Hanbon Kyorugui), les formes/enchainements techniques (Poomsé), la casse (Kyokpa) et la démonstration avec ces formes évoluées, artistiques et créatives (Mudo) qui font parti intégrantes également du Taekwondo.

C’est donc, pratiqué dans son intégralité, un art très vaste à explorer. Par rapport au Judo, le Taekwondo n’a pas du tout de combat au sol.

La pratique peux débuter vers les 3/4 ans (baby Taekwondo) et n’a pas de fin, à condition d’adapter la pratique sans vouloir copier les plus jeunes…

Pour le passage de la ceinture noire, le pratiquant devra alors présenter devant un jury, des techniques de Hoshinsoul, Kibon, Hanbon, Poomsé et faire un combat sportif.

 

En résumé :

Le judo est un sport martial basé sur la saisie et la projection. Les enchainements se terminent au sol. C’est un art martial relativement basé sur la force malgré la contradiction de sa traduction, car Ju-Do veux dire la Voie de la Souplesse (rien à voir avec la souplesse corporelle, mais plus avec la souplesse de l’esprit). Le Judo reste une pratique sportive qui ne peux se pratiquer qu’avec un partenaire.

Le Taekwondo (la voie de la maitrise des pieds et des poings) est un peu plus compliqué à définir car il regroupe 6 facettes, ce qui le rend relativement complet. Par contre ce qui n’existe pas du tout c’est le travail au sol comme au judo. Il y a des techniques de self-défense ou l’on peux envoyer au sol mais rien de comparable au judo car ce n’est pas la « priorité » de cet art martial principalement de percussion pieds/poings. Cette discipline peux se pratiquer avec un partenaire, on peux également le pratiquer et s’entrainer de façon individuelle. Le Taekwondo développe donc la tonicité, la souplesse, la coordination de façon homogène.

 

Alors, Judo ou Taekwondo ?

À vous de choisir ce qui vous correspond le mieux 😉 !

Leave A Reply