À la découverte de la Corée – Incheon – Séoul – Suwon (Partie 1)

1

Voici le 1er chapitre de mon 1er séjour en Corée. Quelques articles ce succèderont sur ce site afin de faire découvrir la Corée, à travers mes yeux et mes ressentis, à ceux qui n’ont pas eu la chance de pouvoir encore d’y aller…

Ces articles seront agrémentés par beaucoup d’images pour vous faire voyager à travers ces pages 😉
L’histoire comme ainsi…

Avant de partir, j’ai de nombreuses questions et attentes qui tournent dans ma tête. J’espère pouvoir découvrir et voir des façons et méthodes déférentes afin de progresser encore et faire progresser mes élèves, voir comment on y vit, la mentalité, etc…

3 mots : excitation, impatience et inquiétude.
Je veux, avant tout, me rendre compte de certaines choses par moi même et en démystifier d’autres…
Ce sera un voyage organisé par mon Maitre, Maitre Lee Won Sik, 8ème dan et directeur National de la technique traditionnelle de Taekwondo au sein de la FFTDA (Fédération Française de Taekwondo et Disciplines Associées).
L’avion part de Paris et atterrie 11h plus tard à Inchéon, une île reliée à Séoul par un gigantesque pont de 12,5 Km (le grand pont d’Inchéon) qui est également le plus long pont de Corée… Déjà là, grosse impression! …car nous sommes en minibus, au beau milieu de la mer.
Nous échangeons nos premiers euros en Won. 1€ = 1300Won
Durant le temps de la route, sur les côtés, on aperçoit de nouvelles constructions qui gagnent du terrain près des côtes, beaucoup de nouveaux bâtiments, des immeubles de 30 a 60 étages.
Malgré la fatigue du voyage et le décalage horaire, j’ai les yeux grands ouverts pour observer toutes ces images qui s’offrent à moi et je ne veux pas en rater une miette.
…Mon premier voyage ici… et tellement attendu…
On avancent, et là, tous les bâtiments sont tous édifiés en hauteurs.
Les coréens ont tout adaptés à leur environnement, et à la géographie car ici il y a 70% de montagne sur le territoire.

On commence alors notre visite par la muraille et la porte de Suwon, une construction qui dure à travers les âges et qui protégeait autrefois la ville.

Il fait chaud, très chaud! un peu plus de 32° avec un fort taux d’humidité dans l’air, c’est un peu dur de respirer au départ mais on s’habitue.
Visite ensuite du palais royal de Suwon où un guide à l’entrée nous raconte des anecdotes où l’on se rend bien vite compte que la politique et la culture sont liées à une même philosophie qui nous parais bien sage pour nous, Européens, qui sommes plutôt terre à terre… Je pourrai comparer cela un peu dans l’esprit du film Avatar 🙂 .
En sortant du Palais le guide nous expliquera également la raison de la porte en forme de tori devant l’entrée principale : À l’époque des seigneurs, c’était pour montrer la grandeur du roi et imposer, aux seigneurs rendant visite, de descendre de leur monture pour les rendre plus humble…

De mes premières impressions, on dirait bien que les hommes ici ont une place plus de responsable dans la famille et que la femme à garder une place de choix dans l’équilibre de la famille ainsi que dans l’éducation… Rôles commençant à être mélangés dans les pays Européens comme en France où, au sein d’une famille, on ne sait plus qui fait quoi et où tout le monde fait un peu tout…

Les coréens, surtout les hommes, expriment peu leur sentiments.

Tout est propre ici, pas un tag, pas un papier pas une canette par terre et très peu de poubelles public pourtant… Les Coréens sont bien éduqués, ne jettent rien et garde avec eux leur détritus jusqu’à rentrer chez eux ou dans un lieu avec une poubelle.

On aura l’occasion d’aller dans des immeubles. Les ascenseurs, non tagé! Aucun graffitis, avec un écran plat publicitaire Samsung…
Les boîtes aux lettres à l’entrée des immeubles ne sont même pas fermés à clé pour la plupart… Impensable en France! lol!!!
Ce qui prime avant tout ici, c’est la politesse, c’est vraiment la base de l’éducation, tout part de là ensuite : le respect des autres, des affaires, de la nature, etc…
Les parents s’investissent dans leur vie mais pensent beaucoup à la famille, pour que leur enfants en profite ensuite… La famille est vraiment sacré, tout comme la patrie où le respect du drapeau est également très important.
On part au restaurant manger un plat traditionnel. On dépose nos chaussures à l’entrée comme dans la plupart des restaurants, des maisons, des chambres d’hôtels, etc…
Tout est sur les tables basses, on s’assoit en tailleur, sur les genoux, certains essaient de tendre leurs jambes car ils on mal aux articulations…
Des coussins remplacent nos chaises. Nos deux tables sont remplies de plats divers et nous piochons ce que nous voulons. Beaucoup d’ingrédients tous très épissés, j’aime.
Certain en profite pour tester la bière coréenne. Pour ma part je teste le soju, alcool de riz clair.

On fini notre première journée par une balade dans Sujin, il est 23h30, les commerces sont ouverts, les gens sont encore très actifs, des étalages de nourritures  sont encore présent dehors…

Le soir, tout est lumineux, les devantures éclairées, les panneaux publicitaire de tailles démesurés sont accrochés en grand nombre sur les façades et donnent de la couleur à la nuit.

Ici, les femmes sont habillées avec des tenus très courtes, sans que cela soit provocateur, c’est normal ici… Il fait tellement chaud. Certains hommes sont un peu éméché mais n’ont pas l’alcool mauvais.

À un moment de notre balade, nous sommes pris (notre groupe de touriste) pour des américains, nous précisons que nous sommes Français et cela soulage les autochtones qui n’apprécient apparemment pas trop leur présence ici car ils ont toujours en mémoire les débordements de ces derniers lors des libérations après l’occupation. Ces derniers prenaient apparemment beaucoup de liberté sans se soucier des coutumes locales et sans garder cet état d’esprit de politesse…

Un commentaire

Leave A Reply