Les Poomsés du Taekwondo et leurs significations en 5 questions

38
  • 1- Que veux dire « Poomsé » ?

Poom :  la forme
Sé       :  l’identité


 

  • 2- Qu’est ce que c’est qu’un « Poomsé » ?

Un poomsé est un combat réel contre des adversaires imaginaires.

Les Poomsae ou Poomsé, sont des enchaînements codifiés avec des techniques de plus en plus évoluées au fur et à mesure où l’on avance dans l’apprentissage.


 

Le Taegeukki, le drapeau Coréen, régi la philosophie du Taekwondo
Le Taegeukki, le drapeau Coréen, régi la philosophie du Taekwondo
  • 3- À quoi sert un Poomsé ?

Pour prétendre à la ceinture Noires 1er Dan de Taekwondo FFTDA (Fédération Française de Taekwondo et Discipline Associées, Fédération Française délégataire officielle), affilié à la WTF (World Taekwondo Federation, Fédération Mondiale la plus reconnue dans le monde et représenté aux Jeux Olympiques), vous devez connaître les 8 premiers Poomsés de la famille des Taegeuk Poomsé. Ainsi, à chaque grade correspond un poomsé.

Les Poomsés sont donc les bases martiales de la discipline et l’essence même du Taekwondo, c’est là où les différentes techniques d’attaques et de défenses se trouvent.

  • Chaque poomsé débute et se termine par la position Tchalyeut seugi, suivie du salut « Kyongnyé« .
  • Chaque poomsés à son propre nom, celui-ci est annoncé à haute voix par vous même ou un tiers.
  • Chaque poomsé possède son propre rythme en rapport avec les différents enchaînements.
    En règle générale, un blocage est suivi d’une contre-attaque.
    Les Taegeuk Poomsé permettent de découvrir, peu à peu, une pratique martiale plus riche, plus sage afin d’accéder enfin aux poomsés supérieurs avec des techniques plus élaborées. On développe également une coordination corporelle plus abouti.

 

  • 4- Quel est la signification des Taegeuks Poomsés ?

    Les 8 KWE, ou signes divinatoire, a inspiré directement la création des taegeuks poomsés
    Les 8 KWE, ou signes divinatoires, ont inspirés directement la création des taegeuks poomsés

 

La signification des 8 premiers Poomsés (enchaînements techniques correspondants aux Katas du Karaté), sont liés aux valeurs du Taekwondo qui sont eux même lié au Taegeukki, le drapeau de la Corée du Sud.

Le drapeau représente les signes divinatoires qui sont la source d’inspiration de la construction des Taegeuk Poomsés.


Le Ciel (Sud, Père)

Représente le symbole de « KEON », l’un des 8 KWE (signes divinatoires) qui signifie « le Ciel » et le Yang. Keon symbolise le début de la création de toute chose dans l’univers. Ce poomsé représente le début de la progression en Taekwondo. Il s’agit d’un poomsé facile, composé essentiellement de déplacements et de techniques de bases : « ale maki », « momtong makki », » momtong jileugi », « ap tchagui ».

 

Le Lac (Sud Est, Jeune fille)

Symbolise le « TAE », l’un des 8 signes divinatoires, qui signifie « la fermeté intérieure » et la « souplesse extérieure ». Ce poomsé introduit « eulgoul jireugui » et fait intervenir à 5 reprises le coup de pied « ap tchagui ».

 

Le Feu (Est, Seconde fille)

Symbolise le « RI », l’un des 8 signes divinatoires, qui signifie « la chaleur » et la « lumière ». Il doit donc stimuler l’ardeur à l’entraînement et le sens de la justice des pratiquants. Nouvelles techniques abordées : « sonnal mok tchigui », « sonnal momtong maki », position « dwitt koubi ». Ce poomsé insiste sur la riposte et les enchaînements : blocages/attaques et tchagui/jileugui.

 

Le Tonnerre (Nord Est, Fils aîné)

Symbolise le « JIN », l’un des 8 signes divinatoires, qui représente le Tonnerre (puissance et dignité). Nouvelles techniques : « pyôn sonn keut tchirugui », « jae bi poum mok tchigui », « yop tchagui », « momtong bakkat maki », « dung joumok eulgoul ap tchigui ». Ce poomsé se caractérise par plusieurs mouvements préparatoires au combat et de nombreuses positions « dwitt koubi ».

 

Le Vent (Sud Ouest, Fille aînée)

Symbolise le « SON », l’un des 8 signes divinatoires, qui signifie le Vent. C’est-à-dire, la conjugaison de la puissance dévastatrice de l’ouragan et le calme apaisant de la brise. Nouvelles techniques : « me joumok nelyo tchigui », « palkoup dolyot tchigui », « palkoup pyojok tchigui » et les positions « koa seugui », « wen seugui », « orun seugui ».

L’Eau (Ouest, Second fils)

Symbolise le « KAM », l’un des 8 signes divinatoires, qui signifie l’Eau, c’est-à-dire le flot incessant et la fluidité. Nouvelles techniques : « han sonnal eulgoul bakkat maki », « dolyot tchagui », « eulgoul bakkat maki », « batangsonn momtong maki ».

La Montagne (Nord Ouest, Jeune fils)

Symbolise le « KAN », l’un des 8 signes divinatoires, qui signifie la Montagne : l’inertie et la solidité. Nouvelles techniques : « sonnal ale maki », « batangson kodeuro maki », « bo joumok », « kawi maki », « mourop tchigui », « momtong hetcho maki », « dou joumok jetcho jileugui », « eutkeuleu ale maki », « pyojok tchagui », « yop tchileugui » et les positions « beum seugui » et « joutchoum seugui ».

  • TAE GEUK PAL JANG :

La Terre (Nord, Mère)

Symbolise le « KON », l’un des 8 signes divinatoires, qui représente le Yin et la Terre : l’enracinement, mais aussi le début et la fin. C’est ce poomsé qui permet aux pratiquants d’obtenir le grade de 1er dan. Nouvelles techniques : « dou bal dangsang ap tchagui », « santel maki » « dang guyeu theuk jileugui » « kodero maki » « bakkat palmok » « palkoup dolyot tchigui » , « deung joumok ap tchigui ».


 

  • 5- Quel est la signification des poomsés avancés (ou Poomsé supérieurs) ?

 

  • POOMSE KORYO :

Force et Énergie.

Symbolise « SEONBAE », le grand homme qui possède l’esprit martial et le sens moral qui naît de la culture. Cet esprit s’est transmis à travers les âges Koguryo, Palhae et Koryo. Celui-ci inspire l’organisation de ce poomsé. La position d’attention est la position « tongmilgui » qui permet d’atteindre la concentration mentale par le placement de la main au centre de l’abdomen à l’endroit où le SIN (le divin) et le JONG (l’esprit) convergent. Le diagramme reproduit le caractère chinois qui signifie « SEONBAE » ou « SEONBI », un homme cultivé ou de valeur, en langue Coréenne.

 

  • POOMSE KEUMGANG :

Solidité, Dureté.

« KEUMGANG » signifie la dureté et l’inertie. Le mont « Keumgang », qui est considéré comme le coeur de l’esprit national en Corée et le « keumgang yoksa » le terrible « guerrier diamant » ainsi nommé par Bouddha, sont l’inspiration de ce poomsé. Le diagramme reproduit le caractère chinois qui signifie « montagne » et les mouvements doivent démontrer puissance et équilibre.

 

  • POOMSE TAEBAEK :

Éternellement blanche.

« TAEBAEK », qui signifie « montagne lumineuse » est le nom d’une montagne d’où régnait TANGUN, fondateur de la Corée. La « montagne lumineuse » symbolise le caractère sacré de l’âme et le « HONGIK-INGAN » (l’humanisme) selon TANGUN. De nombreux sites géographiques sont appelés « TAEBAEK » mais le Mont Paektu, traditionnellement reconnu comme le berceau du peuple Coréen, inspire le poomsé « TAEBAEK ». Le diagramme reproduit le caractère chinois qui représente le lien entre le Ciel et la Terre, c’est-à-dire la fondation d’une nation des hommes sur la terre selon l’ordre divin.

 

  • POOMSE PYONGWON :

Vastes plaines.

PYONGWON signifie la plaine. C’est la source de la vie pour toutes les créatures et l’endroit où les hommes s’installent et vivent. Ce poomsé est basé sur l’idée de la paix et de l’antagonisme qui naît de la différence entre l’usage que l’on fait des choses et leur nature profonde. La position d’attention est la position « moa seugui kyopson » qui permet la concentration de la force dans le bas de l’abdomen, la source de la vie humaine. Le diagramme signifie l’origine et la transformation de la plaine.

 

  • POOMSE SIPJIN :

Longévité, 10.

SIPJIN s’inspire de l’idée de longévité des 10 éléments selon laquelle il existe 10 créatures : le soleil, la lune, la montagne, l’eau, la pierre, le pin, l’herbe de jeunesse éternelle, la tortue, le daim et la grue. 2 Corps Célestes, 3 Ressources Naturelles, 2 Plantes et 3 Animaux qui donnent à l’homme Foi, Espoir et Amour. Ce poomsé introduit donc précisément 10 nouvelles techniques. Le diagramme reproduit le caractère chinois qui signifie « 10 », c’est-à-dire les possibilités infinies du système décimal et le développement permanent.

 

  • POOMSE JITAE :

Regard, Saut vers le Ciel.

Ce mot signifie un homme debout, les deux pieds sur le sol, qui regarde le ciel. Un homme debout sur le sol représente la lutte qui imprègne la vie humaine : coups de pieds, sauts et déplacements se font sur le sol. Ce poomsé symbolise donc différents aspects de la lutte de l’homme pour sa propre survie. Le diagramme signifie un homme debout sur terre, prêt à sauter vers le ciel.

 

  • POOMSE CHONKWON :

Cieux tout puissants

« CHONKWON » signifie « les cieux tout puissants » qui sont l’origine de toute créature et en soi le cosmos. Sa puissance infinie signifie la création, le changement et l’accomplissement. Les hommes ont utilisé le nom du ciel par respect et crainte de sa puissance. Il y a plus de 9.000 ans, HWANIN, le fondateur du peuple Coréen, a été créé par le roi des cieux. Il a choisi une ville céleste pour capitale près de la mer céleste et de la montagne céleste, où le peuple céleste « HAN » donna naissance au système de pensée et d’action dont provient le Taekwondo. Le poomsé « CHONKWON » se base sur cette vision sublime de l’Histoire. Les mouvements se caractérisent par leur amplitude et les courbes douces décrites par les bras, symbolisant ainsi la grandeur de la pensée CHONKWON. Le diagramme en « T » symbolise l’homme qui descend des Cieux, se soumet à la volonté céleste et en est investi de la puissance grâce à sa dévotion. Il signifie donc l’unité de l’homme et des Cieux.

 

  • POOMSE HANSU :

Pays.

« HANSU » signifie l’eau, la source de la substance qui préserve la vie et fait naître toutes les créatures. « HANSU » signifie la naissance et la croissance, la force et la faiblesse, la tolérance et l’harmonie, et l’adaptation. Plus précisément, « HANSU » a plusieurs sens : le nom d’un pays, le nombre élevé, la croissance effectuée, la longueur, l’homogénéité et même le ciel et la racine de toute chose, entre autres. Essentiellement, la nature de l’eau qui se définit par le fait qu’on ne peut l’arrêter et qu’elle s’adapte en permanence imprègne l’organisation de ce poomsé. Les gestes doivent être effectués avec la douceur de l’eau et la détermination des gouttes d’eau qui s’assemblent pour former un océan. Le diagramme reproduit le caractère chinois qui signifie « l’eau ».

  • POOMSE ILEYO :

Philosophie de Saint WONHYO.

« ILEYO » est la philosophie de Saint WONHYO, un grand prêtre bouddhiste de la dynastie « SILLA », qui se définit par l’unité du corps et de l’esprit. Elle enseigne qu’un point, une ligne ou un cercle sont finalement la même chose. Ainsi, ce poomsé représente l’harmonisation du corps et de l’esprit qui est l’essence de l’art martial, après un long apprentissage de techniques et de développement spirituel qui achève la formation du Taekwondoïste. La position d’attention est la position « bojumok moa segui » : la dernière étape de l’entraînement aux Poomsés, les deux poings enlacés devant le menton, qui signifient l’unification et la modération pour laisser librement circuler l’énergie spirituelle dans le corps et les deux mains. En souvenir de Saint WONHYO, le diagramme reprend le symbole bouddhiste qui signifie l’état d’abandon de soi, bouddhiste où l’origine, la substance et l’action ne font qu’un.

38 commentaires

  1. Les poomsae sont fascinants. Votre site donne des explications claires et concises pour ceux qui, comme moi, souhaitent approfondir leur connaissance du poomsae… un grand merci à vous.

  2. Cependant j’ai une question. Vous dites que Tae Geuk Yi Jang introduit eulgoul maki. Cette technique n’est-elle pas introduite dans Tae Geuk Il Jang en premier lieu ?

  3. Bonjour. Ou puis-je trouver des videos de poomsae, du premier et progressant pour pouvoir les regarder er les travailler chez moi? merci.

  4. douhé luc pepin on

    bonjour, je suis en cote d’ivoire et je suis un fan de taekwondo mais je n’ai jamais pratiqué, je compte le faire mais j’ai 49 ans et je suis content d’avoir visité votre site qui contient beaucoup d’informations merci

  5. douhé luc pepin on

    Comme je vous ai dit je suis en cote d’ivoire et je voudrais créer une association que je vais appeler « les amis du taekwondo » qui va servir de moteur à la « vulgarisation » du taekwondo, c’est à dire faciliter la pratique de ce sport en construisant des dojangs, en créant un centre qui sera une académie où les gens intéressées pourront pratiquer ce sport en suscitant des sponsors ou personnes de bonnes volonté. Qu’est ce que vous en pensez? merci de me répondre

    • Bonjour,

      Vous avez l’air d’être plein de motivation, c’est une très bonne chose pour votre beau projet.
      Bon courage…
      Je vous souhaite d’y arriver !!

  6. bonjour,

    j’ai une question d’ordre technique. Lors de l’execution d’un poomsé, doit-on respirer de manière silencieuse ou doit on expirer fortement après chaque coup ? je suis un peu perdu car j’ai changé de maitre et son enseignement diffère de ce que j’ai pu apprendre jusque là.
    Bravo pour votre site.

    • Bonjour Alexandre,

      Il est vrai que d’un Maitre à l’autre les enseignements peuvent être différents.
      Je ne sais pas si c’est votre Maitre actuel qui veux que vous expiriez bruyamment…
      Quoi qu’il en soit, la réponse est non, il ne faut pas faire de bruit en expirant.
      On se sert de cette méthode audible pour la phase d’apprentissage bien souvent, mais le résultat est que le seul bruit à l’expiration est au moment des Kiap.

      …Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas expirer non… De toute façon, il y a des phases en apnée également.
      Au fil du temps, on comprends la complexité des enchainements Poomsés avec ses variations de respirations qui est lié à ses rythmes, à ses enchainements en vitesse ou en puissance, etc…
      C’est ce qui fait toute la beauté des Poomsés 😉

  7. Pingback: Programmes complets des examens de Dans de Taekwondo | TaekwondoClub.fr

  8. Bonjour,

    Bravo pour ce très beau site.
    Comptez vous présenter en vidéo les poomse supérieurs? Énormément d’élèves sont demandeurs. A une époque, le site du Kukkiwon les proposait, puis cela à disparu. Mais depuis que les compétitions techniques demandent de présenter des poomse au dessus ed ceux des passages de grade, cela ne ferait il pas du sens de commencer à diffuser les diagrammes?

    Bien à vous

    • Bonjour et merci,

      Oui les poomsés supérieurs, avec les kibons et des exercices d’étirements font partie du programme de mise a jour pour la nouvelle année.
      Je vous invite donc à revenir régulièrement et n’hésitez pas a faire des demandes particulières.
      Cordialement, 😉

  9. marcel MILLIMONO on

    Je suis pratiquant de Taekwondo, ceinture noire 1er dan, guinéen de nationalité; j’apprécie très sincèrement votre site et vous remercie pour cet effort.

    Je souhaite même passer un stage avec vous; mais comment faire?

    Respectueusement!

  10. Bravo pour votre site,
    J’ai mis mon fils, à cette discipline depuis quelques années déjà, et j’en suis très fier (trop peu être 😉 )
    je le suis à chaque entrainement, chaque compétition.
    Une question, vous ne faites pas allusion au Poomse 0.
    Merci pour votre réponse
    cordialement

    • Bonjour,
      … et merci.
      Si vous pensez aux enchainements pour les enfants, ce ne sont pas des poomsés officiels mais seulement des enchainements que chaque enseignant peut mettre en place et inventé de façon très simple pour les plus jeunes.
      Sinon, pas de Poomsé 0.

      Autrement, avant les Taegeuk Poomsé il y avait les Palgwé… Mais ça, c’était avant 😉 …

  11. C est merveilleux ce que vous faites au faite je suis nouvelle en taekwondo j ai 7 mois et mon passage de grade de ma premiere jaune est la juste une petite question le kihap est le cris on le trouve seule ou c est precis ou en cris pour degager la movaise energie ou pour juste crier

  12. Merci maitre cordialement je vous encourage a ce que vous faites.en Algerie on a pas ce genre de trucs oui on a des clubs de taekwondo mais pas des cites web pour le taekwondo .moi j’espaire de faire le tkd une carriere de vie.meilleures salutations. 🙂

Leave A Reply